Jodhpur

Cette cité chargée d’histoires et de cultures possèdent de nombreux surnoms. Certains qualifient Jodhpur de « cité du soleil », soi-disant parce que les journées y sont ensoleillées toute l’année. Quelques-uns la voient comme la « porte d’entrée de la zone désertique de Thar », tandis que d’autres l’ont tout simplement baptisée « la ville bleue » en raison de la profusion de demeures de couleur bleue dans son cœur historique.

Histoire

Jodhpur doit sa fondation en 1459 au souverain rajpoute du clan de Rathore, Rao Jodha. Après avoir conquis les territoires alentours, ce dernier créal’Etat de Mârvar dont la capitale fut installée à Mandore. Quant à Jodhpur, la ville constitua un point stratégique pour le commerce des épices, du café et de l’opium avec Delhi. L’Etat du Mârvar s’allia ensuite avec l’empire Moghol et lui fournit d’illustres chefs de guerre, pour ne citer que le maharaja Jaswant Singh. Cette démarche permit à Jodhpur de connaître une période d’ouverture sur le monde, n’étant pas sans engendrer une émulation culturelle et un renouveau architectural.

Aux environs de l’an 1679, Aurangzeb s’empara temporairement de la cité, mai le roi légitime regagna rapidement le trône après le décès du conquérant moghol et la chute de l’empire lui-même en 1707. Vint ensuite l’invasion des Marathe, qui évincèrent les Moghols de la contrée. Malheureusement, le nouveau régime ne put assurer la paix ni la prospérité à Jodhpur. La région connut 50 années de guerre. En 1818, l’Etat de Mârvar fut placé sous le contrôle de l’empire britannique, ce qui provoqua rapidement son déclin. En 1949, le gouvernement indien décida finalement de l’intégrer à l’Etat du Rajasthan.

Aujourd'hui

Jodhpur se positionne en seconde place parmi les plus grandes villes de l’Etat du Rajasthan. Elle jouit d’une situation privilégiée, placée à mi-chemin entre Delhi, la capitale, et Gujarat, le pôle industriel de l’Inde. La ville a vraisemblablement profité des nombreux échanges commerciaux durant la période précoloniale : opium, cuivre, soies, etc. Les bijoux et les habits arborés par les femmes Marwari témoignent non seulement de la richesse des familles qu’ils ornent, mais également de la prospérité de cette cité imprégnée de la grandeur de son passé.

A Jodhpur, vous verrez une série de maisons bleues contrastant subtilement avec les marrons du désert qui la jalonne. Une balade dans les rues de cette cité colorée comblera parfaitement vos envies d’évasion et de dépaysement. Les maisons bleues résultent des croyances portées par les groupes dominant la psyché indienne. Entre autres, les brahmanes, figurant parmi les plus pures castes du Sous-Continent, résidèrent autrefois dans ces logis afin de se démarquer des autres classes. Et bien que le système de castes se soit lentement affaibli au fil des années, cette tradition est bel et bien restée à Jodhpur.

Dans une ville bordée de terres arides et sablonneuses, il est compréhensible que l’on apporte une certaine importance à la couleur. Hormis les maisons bleues, le fort de Mehrangarh vous régalera également les pupilles. Dans les intérieurs de l’édifice, la lumière tamisée par les vitraux colorés éclaire subtilement les teintes rouges et marron, mettant en exergue la gloire passée des lieux. Des peintures finement élaborées, des meubles d’époque et des objets somptueux façonnent la décoration enchanteresse. Le fort de Mehrangarh se classe au panthéon des plus beaux monuments rajasthanis. Erigée au XVe siècle, cette perle d’architecture domine la vieille cité de Jodhpur tout en offrant une vue à couper le souffle sur la mer de maisons bleues. L’édifice est visible depuis la Clock Tower et le Sadar Bazaar. Parmi les sites notables à Jodhpur figure également le Jaswant Thada, un complexe de cénotaphes de marbre blanc rendant hommage aux maharajas la ville.

Climat

Jodhpur se situe dans une région à climat désertique de type BWh selon le tableau de Köppen-Geiger. Sur toute l’année, les précipitations y sont rares avec une moyenne de 363 mm. En ce qui concerne la température, la moyenne y est de 26.6 °C.

Comment s'y rendre

Jodhpur dispose d’un aéroport en connexion avec Mumbai, Delhi, Udaipur et Jaipur. La ville se situe également à la croisée de nombreuses lignes ferroviaires la reliant aux principales destinations d’Inde. Il en est de même pour la voie routière, Jodhpur est desservie plusieurs autoroutes sillonnant Rajasthan et les Etats voisins.

Comment se déplacer

Jodhpur met à votre disposition différents modes de locomotion. Vous avez le choix entre le taxi, le rickshaw, la bicyclette, le bus ou les véhicules de location.

Du côté des taxis, vous profitez d’un large réseau de prestataires éparpillés dans toute la ville. Ceux-ci s’adaptent aussi bien à vos déplacements au cœur de la cité qu’à sa périphérie. Les rickshaws quant à eux se prêtent mieux aux courses rapides de petites distances. Ils constituent le meilleur moyen pour circuler à prix mini. Sinon, vous pouvez toujours rejoindre les rangs des cyclistes locaux, à condition de faire preuve de la plus grande prudence sur les routes. Hormis cela, la location de voiture vous permettra de personnaliser les itinéraires tout en profitant d’un certain niveau de confort. Les bus sont à éviter si possible, les services n’étant pas totalement fiables.

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968