Le temple de Karni Mata, ou temple des Rats Sacrés

Le temple de Karni Mata, ou temple des Rats Sacrés

18 juin 2019

Au nord du Rajasthan, nombreux sont les touristes qui font une halte dans la petite ville de Deshnoke. Sa particularité ? Elle abrite le Temple de Karni Mata ou Temple des Rats Sacrés, de renommée mondiale.

À une trentaine de kilomètres de Bikaner, au nord du Rajasthan, se trouve l'un des lieux saints les plus étonnant d'Inde : le Temple de Karni Mata accueille des centaines de rats évoluant librement dans l'édifice. Et pas n'importe lesquels : ces rongeurs hébergent des âmes humaines.

Le temple des Rats Sacrés de Deshnoke est dédié à Karni Mata, une mystique ayant vécu au XVème siècle, qui n'était autre qu'une réincarnation de la déesse Durga, mère de Ganesh. Cette sainte ermite, membre d'une caste de conteurs de la région, les Charan, aurait demandé à Yama, le dieu de la Mort, de rendre la vie au fils d'un conteur affligé. Yama s'exécuta, mais ressuscita le jeune homme sous forme de rat. De colère, Karni Mata vola toutes les âmes de sa caste du royaume de Yama : ils se réincarneraient désormais en rat, avant de renaître sous forme humaine.

Pour abriter les rongeurs, un temple fut construit autour de la grotte dans laquelle vivait Karni Mata. L'architecture extérieure actuelle du temple fut cependant rajoutée au XIX par le maharaja Ganga Singh : une imposante façade de marbre ouvragée, des sculptures représentant la vie de Karni Mata et une immense porte en argent massif ouvrent sur le sanctuaire.

Et depuis 500 ans, la dévotion à l'égard des rongeurs n'a pas faiblit : des centaines de milliers d'hindous viennent se recueillir dans le temple chaque année. Le lieu renferme également son lot de miracles : les prêtres de Karni Mata racontent volontiers que le temple fut le seul lieu à être épargné par l'épidémie de peste bubonique qui s'abattit sur l'Inde entière en 1927. Il parait également que la population de rats n'augmente jamais, et que l'on ne voit jamais de ratons : les nouveaux individus surgissant de nulle part et les plus vieux se réincarnant à leur mort.

Rassurez-vous, le temple ne grouille pas tant que ça : les rats sont pour la plupart paisiblement endormis aux quatres coins du temple, ne se réveillant que pour aller manger dans les grands plats métalliques garnis des offrandes des dévots. Il faut cependant passer outre l'odeur prégnante que dégagent les rongeurs, et faire attention où l'on met les pieds : qui tue un rat doit le remplacer par une statue de rongeur en or pur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968