Bikaner

Ville du désert surnommée le pays des chameaux, Bikaner baigne dans une atmosphère calme idéale pour les touristes souhaitant éviter le tumulte des grandes agglomérations indiennes. Au cœur de cette cité au charme archaïque ont été édifiés des monuments de caractère, dont un fabuleux fort et des temples imprégnés de légendes et de traditions.

Histoire

Le crédit de la fondation de Bikaner en 1488 revient à Rao Bika AD Ji, fils du fondateur de la cité de Jodhpur Rao Jodha. Comme la majorité des souverains rajpoutes, les seigneurs de Bikaner durent affronter les Moghols ainsi que les Lodis. En 1537, ceux-ci capitulèrent aux pieds des remparts de la cité. Néanmoins, le raja de Jodhpur parvint à reprendre le contrôle de la ville avant d’entreprendre une alliance avec Sher Shah Suri, dirigeant de Delhi. En 1546, ce dernier permit à Rao Kalyanmal de regagner le trône de Bikaner.

Avant que ne s’achève le XVIe siècle, avec le soutien des Moghols, les souverains de Bikaner s’emparèrent de la ville de Jodhpur. Après le déclin de l’empire moghol, les états rajpoutes jusque là indépendants furent exposés aux invasions marathes, puis au Raj britannique. En 1818, un traité de bonne entente fut finalement signé entre le maharaja de Bikaner et la Compagnie anglaise des Indes Orientales. Parmi les souverains du Rajasthan, seul le maharaja Sardar Singh combattit aux côtés des Britanniques. Par ailleurs, le maharaja Ganga Singh figura parmi les signataires du Traité de Versailles mettant fin à la Première Guerre mondiale. En 1949, la cité de Bikaner et tous les autres états rajpoutes rejoignirent l’Union Indienne.

Aujourd'hui

Située au nord-ouest de la région du Rajasthan, Bikaner se présente comme une ville du désert à la beauté austère. La cité trouve son charme dans les créations de la civilisation rajpoute, depuis les palais imposants aux temples en pierres rouges et jaunes. Surnommée le pays de chameau, la contrée héberge les meilleures circonscriptions de dromadaires dans le monde, ainsi qu’une ferme de recherche consacrée aux camélidés.

Parmi les sites incontournables à Bikaner se classe le fort de Junagarh. Edifié entre 1588 et 1593 à l’instigation du Raja rai Singh, ce monument comporte des embellissements en forme de palais ainsi que des suites luxueuses. Le site est protégé par un mur d’un peu moins d’un kilomètre avec un fossé et une trentaine de bastion. L’entrée au fort se fait par le Surajpol, signifiant la « Porte du Soleil ». Dans la partie sud, vous verrez une série de palais formant un cadre pittoresque avec les cours, les tours, les fenêtres, etc. Autre attraction méritant le détour, le Lalgarh Palace, localisé à 3 km au nord du cœur de la ville, a été érigé par le Maharaja Ganga Sing en hommage à son père, le maharaja Lal Singh. Occupant le premier étage du palais, le musée Shri Sadul dont la création remonte à 1076 abrite une collection de meubles d’époque et d’effets personnels des maharajas de Bikaner.

Hormis les palais, le patrimoine architectural et historique de Bikaner recense une série de sanctuaires de caractère. Parmi ceux-ci se distingue le temple de Deshnok Karni Mata. Situé dans un petit village au sud du centre ville, à 30 km environ, ce lieu insolite s’adresse aux aventuriers les plus téméraires. Le temple est en effet habité par des saints rongeurs supposés être les incarnations des membres de la famille de Karni Mata, un sage considéré par les hindous comme une incarnation de la déesse Durga. Autre lieu chargé d’histoires et de cultures, le temple jaïn de Bhandasar émerveillera les passionnés d’architecture. Sa construction remonte à la fin du XVe siècle, à l’initiative du riche négociant jaïn Bhandasar Oswal. Au fil des années, le sanctuaire a été embelli grâce aux donations des fidèles. La réalisation des fondations du temple de Bhandasar ont nécessité pas moins de quarante tonnes de beurre clarifié ou ghee. Surmontée d’une tour en shikhara, le sanctuaire abrite quelques peintures murales et une collection de miniatures évoquant la vie des hommes saints tirhankars, mettant en avant des scènes de cour et de processions.

Hormis son riche passé et ses monuments antiques, Bikaner est aussi connue pour ces centres d’élevage de chameaux. À 8 km de la ville, vous découvrirez le site de la Camel Farm se présentant comme l’unique ferme de recherche sur les chameaux en Asie. La réserve compte environ 230 dromadaires représentant trois races différentes. Sur place, n’hésitez pas à demander aux responsables la permission de chevaucher un de ces mammifères et entreprendre une petite balade dans le désert.

Climat

Bikaner connait un climat subtropical humide chaud avec un hiver sec de type Cwa si l’on se réfère à la classification de Köppen-Geiger. Sur l'année, la température affiche une moyenne de 26.7°C. Les précipitations moyennes sont estimées à 380.5 mm.

Comment s'y rendre

Les services aéroportuaires les plus proches de Bikaner se trouvent à Jodhpur. Par voie routière, la ville est desservie par un réseau routier en bonne état. Vous avez le choix entre les bus ou les taxis pour effectuer le trajet. En ce qui concerne les lignes ferroviaires, Bikaner est en connexion avec les principales villes d’Inde, dont Jaipur, Delhi et Udaipur.

Comment se déplacer

Différents modes de transports vous sont proposés à Bikaner. Selon la distance et vos envies, choisissez entre le rickshaw, le bus, le taxi, les voitures de location, ou les chameaux.

Que faire à Bikaner ?

  • Visiter le fort de Junagarh
  • Profiter d’une escapade insolite au temple de Karni Mata
  • Découvrir l’élevage de chameaux
  • S’offrir une balade à dos de chameau
  • Découvrir les collections du musée Shri Sadul, etc.
5 photos

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968