Rishikesh vous ouvre la porte du pays des dieux…

Rishikesh vous ouvre la porte du pays des dieux…

07 juin 2019

Avec son décor paradisiaque et son climat tempéré, Rishikesh est un paradis pour adeptes de la méditation. Chercheurs en quête de spiritualité, yogis et simples touristes se croisent dans cette petite ville qui s’étend le long des berges du Gange, aux pieds de l’Himalaya.

Située à 200 Kilomètres de New Delhi, Rishikesh, la capitale mondiale du yoga est connue comme la "porte du pays des dieux" car selon la mythologie hindoue, c'est ici que se trouve le passage qui mène au paradis. L'histoire de la ville regorge de légendes mystiques, le yogi Rabhya, entre autres, y aurait été récompensé de sa vie d'ascète par une apparition du Dieu Vishnu.

 

"Les éléments essentiels du yoga, postures accompagnées par la conscience du souffle, la méditation et la relaxation m'aident à vivre en paix avec moi-même et avec l'univers tout entier, confie le Yogi Parveen. Je partage et transmets mon savoir dans un ashram, littéralement, un endroit d'intense effort spirituel, avec toux ceux qui veulent travailler sur eux-mêmes".

 

En Inde, les yogis, ou maîtres de yoga, méditent au bord des rivières sacrées depuis des temps ancestraux. Le Gange, vénéré depuis plus de 2000 ans, est l'incarnation terrestre d'une déesse, envoyée sur terre pour inonder les plaines et purifier le cœur des hommes. La vie de cette région paisible est rythmée par les ganga aarti, cérémonies au lever et au coucher du soleil, dédiées au fleuve sacré, un véritable temple vivant. Les robes oranges des Sannyasins (moines) et celles des sadhus -ou babas- qui ont choisi le renoncement et l'ascèse pour se libérer du cycle des réincarnations, témoignent de l'importance spirituelle de la ville.

 

Rishikesh est devenue célèbre dans le monde entier quand les Beatles y ont séjourné deux mois en 1968. Ils y ont composé une quarantaine de chansons, se sont inspirés de l'ambiance de la ville pour le fameux White Album et y ont croisé le photographe Paul Saltzman. Mia Farrow et les Beach Boys font également partie des visiteurs célèbres attirés par le mysticisme de la ville. Si bien que de mai à août, les citadins et pèlerins indiens prennent la ville d'assaut, relayés de septembre à mars par les occidentaux stressés.

 

"Attirée comme un aimant par les ondes de la ville je viens ici chaque année, explique Amit Shirat, touriste israélienne de 22 ans. Je danse depuis toujours et la pratique du yoga m'aide à prendre conscience des liens qui unissent mon corps et mon esprit. J'ai eu les coordonnées du Yogi Praveen grâce à une amie, continue-t-elle, il croit vraiment en ce qu'il fait, ce n'est pas un charlatan qui court après l'argent". Attirés par la perspective de gains rapides, beaucoup s'improvisent en effet maître de yoga et les affiches proposant des cours pullulent un peu partout dans la ville.

 

Pourtant la proximité des librairies spirituelles, des magasins de vêtements, des temples et des vendeurs de chai (thé au lait épicé), rappelle que dans ce lieu saint, le profane et le sacré coexistent. À la sortie de la ville une inscription gravée sur une arche rappelle la devise de la ville : "Servir, aimer, donner".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968