Le Kerala

Le Kerala est un État de l’Inde méridionale bordé par la côte de Malabar. Voisin des États du Tamil Nadu et du Karnataka, il constitue un centre balnéaire réputé en Asie. Découvrez les points d’intérêt de cette destination.

Plages de sable blanc de Marari, lacs et lagunes à l’infini, villages de pêcheurs cachés sous les palmiers… La saisissante beauté du Kerala est déjà en elle-même une invitation au voyage. Son littoral investi par les hôtels, les restaurants et les villages de vacances répond à toutes les attentes d’une station balnéaire. Bout de terre mangé par la jungle, le Kerala attire les amoureux de la faune et de la flore par son vaste réseau d’aires protégées. Si cela vous intéresse, les centres ayurvédiques sont réputés pour leur cure de rajeunissement. Voilà une destination balnéaire par excellence où vos vacances en famille, en groupe d’amis ou votre lune de miel seront tout simplement parfaites.

Histoire

L’histoire du Kerala en tant qu’État indien a commencé le 1er novembre 1956, soit 9 ans après l’effondrement de l’empire colonial britannique. Toutefois, les origines du peuplement du Kerala datent du IIIe siècle avant J.-C. La région a vu la naissance du mouvement « nazaréisme » en Asie, à la suite des campagnes d’évangélisation de l’apôtre Thomas vers l’an 50.

Au Moyen Âge, le Kerala était un port actif de commerce ; son emplacement sur la mer d’Arabie a fait de lui un trait d’union entre l’Europe méditerranéenne et l’Extrême-Orient. Les Zamorins de Calcut entretenaient alors des liens commerciaux avec les Perses et les Arabes.

En 1498, Vasco de Gama voyagea au Kerala, sur l’ordre du gouvernement du Portugal, dans l’objectif de démanteler le monopole des Arabes sur la filière des épices. L’appétit des ressources naturelles conduisit les Anglais, les Néerlandais et les Français à installer des comptoirs commerciaux sur le littoral de Malabar.

En 1725, la ville a été saccagée par Haidar Ali, un souverain du royaume de Misore. Elle a été complètement restaurée en 1792, lorsque la compagnie britannique des Indes réussit à imposer sa souveraineté.

Aujourd’hui

Le Kerala est aujourd’hui l’une des destinations touristiques les plus fréquentées de l’Inde. À part l’écotourisme dans les réserves naturelles de Thekkady ou d’Eravikulam, l’État cherche à se positionner dans des marchés de niche. Les hôtels de luxe développent le tourisme de mariage et le tourisme d’affaires, en proposant un décor tropical de rêve pour l’échange des vœux ou la signature des contrats. Le tourisme médical prend de l’ampleur avec les centres de massage professionnels, où se pressent les voyageurs retraités qui désirent se refaire une santé ou rajeunir de quelques années. Enfin, le balnéaire reste un produit de mode sur les plages spectaculaires de Marari, de Kovalam ou d’Alappuzha .

Le produit intérieur brut classe le Kerala parmi les États les plus avancés de l’Inde du xxie siècle. L’agriculture et le tourisme sont les sources de revenu de la population. La capitale politique est Thiruvananthapuram, appelée anciennement Trivandrum durant l’ère coloniale. La plus grande agglomération est Kochi, qui recense plus de 2,44 millions d’habitants.

Lieux d’intérêt incontournables

Les raisons de voyager au Kerala tiennent à l’attractivité de son milieu naturel, les backwaters et les stations de montagne étant les buts d’excursion les plus prisés. Par ailleurs, ses kilomètres de côtes sableuses font le bonheur des plaisanciers et des amateurs de sport nautique.

Patrimoine naturel

- Sanctuaire faunique de Periyar

Au cœur de Thekkady, l’immense biodiversité sauvage du parc de Periyar sera un régal pour vos yeux. Le parc est l’habitat naturel des éléphants d’Asie ainsi que de nombreuses espèces de primates et d’herbivores, tels les sambars, les bisons ou les langurs, qui constituent des proies faciles pour les tigres.

- Station de montagne de Munnar

Besoin d’air pur, de grands espaces ou d’une escapade romantique à l’écart de la foule, les collines boisées de Munnar constituent une retraite idéale. Lieu de villégiature des colons anglais dès la moitié du xix e siècle, Munnar est, pour l’infini de ses montagnes et le pittoresque de ses jardins de thé, une destination de lune de miel recherchée en Inde.

Les vacanciers en famille pourront y pique-niquer, se perdre dans les bois et poursuivre jusqu’aux chutes d’eau de Chinnakanal. Les trekkeurs aguerris graviront le pic d’Anamudi, le plus haut sommet de l’Inde du Sud.

- Parc national d’Eravikulam

Ce joli parc de 97 km2 propose un décor de lacs, de cascades et de prairies montagneuses avec les Ghats occidentaux pour toile de fond. Le règne animal n’est pas en reste, avec le fameux Nilgiri Tahr, un bouquetin endémique de l’Inde du Sud, ou la martre des Nilgiris, qui saute agilement en haut des cimes des arbres.

- Station de montagne de Devikulam

Aussi verdoyant que reposant, le site montagneux de Devikulam est idéal pour se détendre. Au programme figurent randonnée, pique-nique au pied des cascades et pêche à la truite sur le lac de Sita Devi.

- Réserve ornithologique de Jumarlom

Pour rendre parfaites vos vacances en famille au Kerala, ne ratez pas la réserve de Jumarlom, qui niche près du lac de Vembamad, caché sous les mangroves et les palmiers. C’est assurément the place to be pour observer les oiseaux. Une promenade en péniche permet d’approcher les hérons, les martins-pêcheurs, les attrape-mouches du paradis ou les pics à dos d'or. Le meilleur moment de visite est en mars, quand les oiseaux de Sibérie migrent en masse sur le lac de Vembamad.

Si vous comptez rester plus de sept jours au Kerala, vous pouvez explorer le musée Revi Karunakaran, le fort Kochi ou le palais Bolgatty pour enrichir votre visite.

Les plages

Si votre but est de vous bronzer sous le soleil tropical ou d’avoir les pieds dans l’eau, les plages du Kerala feront l’affaire.

Allepey : qualifiée de Venise de l’Est par Lord Curzon,la station balnéaire d’Allepey est réputée pour ses backwaters - des canaux de lagunes, de vasières et de lacs d’eaux saumâtres : l’attraction numéro un des touristes au Kerala !

Kovalam : cet ancien port de pêche a reçu ses lettres de noblesse à partir des années 1970, quand les jeunes hippies pérégrinaient sur le littoral. Bordée d’installations de détente et de centres ayurvédiques, la plage de Kovalam compte parmi les plus belles du Kerala.

Poovar : la joyeuse et insouciante ville de Poovar attire de nombreux vacanciers en Inde du Sud. Son immense plage invite au farniente et à la baignade.

Marari : à 11 km d’Allepey, la plage de Marari longe des kilomètres de marais, de lagons et de forêts de mangroves. À la différence de Kovalam qui a pris une touche d’exotisme, la station balnéaire de Mararikulam a conservé un charme traditionnel.

Pallikere : les plaisanciers sont nombreux à fréquenter la plage de Pallikere, au district de Kasaragod, où le mot d’ordre est la détente. Ancien village de pêcheurs, Pallikere est investi aujourd’hui par des immobiliers de luxe. Un endroit de prédilection pour séjourner en bord de mer !

Activités à faire

Partir au Kerala , c’est partir à la rencontre d’une région aux mille facettes. Beaucoup d’activités sont à expérimenter sur place :

- découvrir la nature généreuse et verdoyante d’Allepey ;

- collectionner les paysages de backwaters d’Alappuzha ;

- photographier la façade gothique de la basilique de Santa Cruz, qui se dresse au cœur de Cochin ;

- faire une balade en péniche entre les forêts de mangroves de Kumarakom ;

- visiter les champs de théier, de caféier et d’épices de Murrikady ;

- se faire une cure de bronzage sur les plages de Kovalam ;

- vivre une expérience ornithologique inédite au lac de Vembanad qui recense des espèces d’oiseaux migrateurs ;

- goûter aux plats authentiques de Kerala ;

- se perdre à loisir dans les grottes préhistoriques d’Edakkal ;

- profiter d’un admirable coucher de soleil sur le littoral de Varkala.

Climat

Les vacanciers au Kerala se demandent souvent à quel moment le climat est favorable au tourisme. Le Kerala peut être visité à n’importe quelle saison, car la chaleur estivale n’est pas accablante comme dans les autres États de l’Inde. En revanche, il pleut abondamment 9 mois sur 12, la majorité des précipitations tombant entre juin et août. Autant vous avertir !

En fait, le climat du Kerala est divisé en trois saisons distinctes :

- l’été : entre avril et mai

La température moyenne avoisine les 33o C, avec de fortes variations entre le jour et la nuit (38o C et 29o C). La pluie tombe dru sur les côtes, ce qui peut contrecarrer les sorties sur la plage et les bains de soleil. L’été n’est donc pas la saison la plus recommandée pour faire des vacances au Kerala.

- l’hiver : de septembre à mars

Le temps est frais et agréable en cette saison ; la température la plus chaude se stabilisant à 25o C, et la plus basse, à 10 o C. La majorité des touristes fixent leur période de voyage durant cette haute saison .

- la mousson : juin, juillet et août

Les pluies torrentielles ne permettent pas la visite des backwaters ou autre activité en plein air. Toutefois, la saison est idéale pour faire du tourisme médical au Kerala. Beaucoup de centres de soins proposent un massage ayurvédique.

Comment y aller ?

Kerala dispose d’un réseau aérien dense et qualifié qui facilite son ouverture au reste du monde. Il est, avec Tamil Nadu, le seul État de l’Inde à héberger quatre aéroports internationaux : l’aéroport de Cochin, l’aéroport de Calicut, l’aéroport de Kannur et l’aéroport de Trivandrum. Pour réserver un vol pas cher au Kerala, les vacanciers ont l’embarras du choix entre Srilankan Airlines, Emirates, Air India et bien d’autres compagnies. Il n’existe aucun vol direct pour le Kerala si vous partez d’une ville européenne.

Comment se déplacer ?

Une fois sur place, vous pouvez emprunter le bus, le train ou le métro. Il est inutile de vous payer une course en taxi. L’efficacité des transports en commun est un des atouts du tourisme au Kerala.

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968