Tamil Nadu

Le Tamil Nadu est un État de l’Inde méridionale, blotti au cœur de la péninsule indienne. Connu pour ses temples de style dravidien, il est le numéro un de l’industrie touristique du pays. Rideau sur cette destination.

Lové au sein du golfe du Bengale, avec des plages sablonneuses à perte de vue, le Tamil Nadu est uncentre balnéaire très recherché dansl’Inde du Sud. Les espaces verts de l’Etat comme le parc national de Mudumalai répondent aux attentes des randonneurs, des amateurs de pleine nature et de safari. Mais l’intérêt d’un voyage à Tamil Nadu, qui fait pencher la balance en sa faveur par rapport aux États voisins du Karnataka et de l’Andra Pradesh, ce sont les grands ensembles de temples dravidiens, dont la valeur culturelle est reconnue par l’Unesco. Songez àpasser vos prochaines vacances à Tamil Nadu, et découvrez la nature, l’histoire, le patrimoine et l’art de vivre de cette région incomparable.

Histoire

Vieux de plus de 6 000 ans, le Tamil Nadu hérite d’un riche passé qui ne vous laissera pas indifférent. C’est le Pays des Tamouls, qui voyait à partir de l’an 300 avant J.-C. les dynasties Chola, Chera et Pandya se disputer le contrôle de la région ; leurs conquêtes intégraient, outre le Tamil Nadu, les États voisins du Kerala, de l’Andhra Pradesh et du Karnataka. C’est la terre de naissance de la civilisation dravidienne, connue pour ses temples creusés dans le rocher présentant une magnifique exécution ornementale. C’est, enfin, une succession de nombreux empires forgés par la guerre et la soif de pouvoir, qui ont légué à l’Etat moderne du Tamil Nadu ses plus beaux trésors architecturaux.

Vers le début du xive siècle, la situation politique du Tamil Nadu a été bouleversée avec l’arrivée des Musulmans. Le trône passa aux mains du sultanat de Ma’Bar qui installa sa capitale à Madurai. Toutefois, le règne des sultans fut provisoire (1337 à 1378), les Hindous n’ayant pas tardé à se révolter, sous le coup de la tyrannie et des persécutions. Après la mort du dernier sultan Ala-ud-Din Sikandar Shah, le pays tamoul fut intégré à l’empire de Vijayanagara.

Durant l’occupation britannique, la Présidence de Madras regroupait dans une même aire administrative la majeure partie des territoires en Inde du Sud. Les Anglais appelaient le pays tamoul Tamilakam. En 1969, lorsque le territoire devint officiellement libre, le gouvernement l’a rebaptisé État de Tamil Nadu.

Aujourd’hui

Nanti d’autant de souvenirs historiques, le Tamil Nadu détient aujourd’hui le record en arrivées étrangères, devant Uttar Pradesh, Maharashtra et Delhi. Évidemment, le pèlerinage dans les temples de Chola ne suffit pas à expliquer cette première place. Ce qui est sûr, c’est que le Tamil Nadu exploite d’autres marchés de niche. Ses plages pittoresques, ses monuments, ses musées, ses sites montagnards ainsi que sa nature luxuriante et préservée en font une destination de vacances pour tous. L’exemple d’un pays qui conjugue le balnéaire, le tourisme nature et le tourisme d’aventure.

Lieux d’intérêt

De nombreux sites d’intérêt sont à découvrir : temples, grottes, stations de montagne, parcs nationaux, sans compter les plages de rêve qui font la réputation et la fortune du littoral.

Temples

Le Pays des Tamouls vous invite à un voyage spirituel au milieu des temples hindous qui ont résisté à l’épreuve du temps. L’État en recense plus de 33 000, mais deux ensembles de sanctuaires ont acquis une renommée mondiale.

Les grands temples vivants de Chola

Témoignant l’âge d’or de l’empire Chola qui dirigeait l’Inde du Sud et les îles proches de la fin du iiie siècle avant J.-C. jusqu’au xiii e siècle, les temples en pierre de Chola sont des chefs-d’œuvre de l’architecture dravidienne. Leur construction eut lieu entre 900 et 1170. L’ensemble architectural comprend une série de trois sanctuaires : le temple Brihadisvara (temple du Grand Seigneur) de Thanjavur, le temple Brihadisvara de Gangaikondacholisvaram et le temple d’Airatesvara (temple de l’éléphant blanc). À visiter absolument.

Le groupe de sanctuaires de Mahäbalipuram

Au même titre que le complexe de temple de Chola, les sanctuaires de Mahäbalipuram figurent au patrimoine mondial de l’Unesco. Les monuments sont, les uns autant que les autres, des modèles de créativité sculpturale :

- des rathas : des temples imitant la forme d’un char,

- des mandapas : temples rupestres taillés dans le roc,

- des œuvres de bas-relief, le plus célèbre étant la Descente du Gange.

Pour faire le tour de ces temples historiques, direction à la station balnéaire de Mallamuram, à 60 km de Chennai. L’ocre jaune des monuments fait face à la mer.

Monuments

- le musée du Thé : Agréablement suspendu au faîte de la chaîne des Nilgiris, le musée du Thé retrace l’évolution du thé au fil des générations. Vous aurez droit à des brochures, des visites d’exploitation et des séances de dégustation ;

- le musée des Coquillages à Mahabalipuram : si l’étude des animaux aquatiques vous passionne, vous trouverez assurément votre bonheur dans ce musée qui concentre pas moins de 40 000 espèces de coquillages ainsi qu’un gigantesque aquarium de poissons.

- le musée du Gouvernement : Ayant ouvert ses portes en 1989, le musée se consacre à informer et à sensibiliser les touristes sur l’héritage culturel d’Ooty. Une adresse à retenir pour les amateurs de peinture, de sculpture, d’objets d’époque ou de civilisation tribale.

Espaces naturels

  • Le parc national de Guindy

À Tamil Nadu, la nature n’est jamais loin ! Preuve en est le parc de Guindy qui offre des découvertes animalières passionnantes à 40 minutes de route à peine de Chennai. Une destination pratique si vous voyagez avec des enfants qui ne supportent pas un trop long trajet.

  • Le parc national Mudumalai

Envie d’air frais, de panoramas montagneux ou d’un circuit de trek mémorable, le parc national Mudumalai est particulièrement recommandé. Ouvert en 2007, le parc a été sélectionné par le Project Tiger comme une zone de protection et de reproduction des populations de tigres qui sont en déclin à cause du braconnage. La chaîne des Nilgiris est un poste d’observation propice pour admirer les arbres à feuilles caduques et surprendre les animaux sauvages, des plus petits comme la mouche noire et orange jusqu’aux gros félins comme le léopard indien.

  • Le parc national Mukurthi

Ce petit parc de 78,46 km2 fut désigné autrefois parc national Nilgiri Tahr, du nom de la chèvre sauvage qui broutait les herbages des collines des Nilgiris. Traquer les bouquetins, faire un safari d’éléphants, camper au bord des ruisseaux ou s’aventurer dans les bois… tels sont quelques-uns des plaisirs proposés lors d’un périple au parc national Murkuthi.

  • Le parc national d’Indira Gandhi

Perché dans les collines d’Anaimalai, le parc Indira Gandhi est, pour ses cottages, ses montagnes pittoresques et ses forêts habitées par des tribus indigènes, une retraite de choix pour séjourner au plus près de la nature. L’inventaire du règne animal est large : le tigre royal du Bengale, le léopard, l’éléphant d’Asie et le chital au dos roux tacheté de blanc sont les espèces dominantes.

  • Le parc marin du golfe de Mannar

Cette aire protégée vaut la peine d’une visite pour son cadre enchanteur sur les rives de l’océan Indien. Peuplé de dauphins, de tortues et de coraux multicolores, le parc maritime du golfe de Mannar sera un coup de cœur pour vos enfants qui seraient ravis d’observer les animaux mentionnés dans leur livre de biologie à leur état naturel.

Plages

Amateurs de plongeon, de planche à voile ou de bain de soleil, partez vers Tamil Nadu, la destination qui vous ressemble.

Marina Beach : s’étirant sur une bande sableuse de 13 km, Marina Beach est, après la célèbre plage de Copacabana de Rio de Janiero, la plus longue plage urbaine du monde. Le tourisme a décollé sur le littoral depuis 2008 où les autorités avaient aménagé des aires de jeux pour enfants, des parkings et des restaurants. Effectivement, des milliers de touristes y viennent, mais surtout y reviennent.

Elliot Beach : plus au sud, la plage Elliot Beach est un prolongement de la plage de Marina Beach. Elle constitue un lieu de promenade prisé des jeunes routards et plaît aux vacanciers en famille pour son ambiance sereine et pittoresque. Face à la plage, les temples de pierre aux sculptures de panthéon hindou, comme le temple Ashtalakshmi, méritent le détour.

Plages de Mahäbalipuram : le village côtier de Mahaballipuram conjugue les plaisirs de la mer à la richesse d’un art sculptural cultivé depuis des temps immémoriaux. Ne passez pas à côté de sa collection de temples historiques ou de sa ferme de crocodiles.

Gastronomie

Pour joindre les joies du palais à celles des yeux, profitez d’un voyage gourmand dans les restaurants locaux :

- le banana bonda : une pâtisserie sucrée à base de banane et d’huile accompagnée habituellement d’une tasse de thé ;

- le rasam : ce bouillon de tamarin, ajouté de poivre, de tomates et de graines de cumin, ne manquera pas de réveiller vos papilles. Le rasam est un plat emblématique de la cuisine tamoule ;

- l’uttapam : la pizza indienne, dont on surnomme parfois l’uttapam, est vendue dans de nombreux points de restauration ;

- le muruku : un casse-croûte très populaire au Tamil Nadu, comme dans tout le sud de l’Inde. Il s’agit d’une pâte en spirales à base de riz et d’urad dal (lentille noire), assaisonné de garnitures de légumes.

La cuisine tamoule se caractérise par son parfum épicé, ses infusions sucrées ainsi que l’utilisation importante de légumes. C’est presque un crime de voyager au Tamil Nadu sans essayer ses préparations culinaires.

A faire absolument

Le Tamil Nadu promet un séjour riche en expérience et en émotions :

- déguster les produits du terroir,

- camper une nuit au parc de Mulalai, et se réveiller au cri des langurs et au rugissement du tigre du Bengale,

- visiter les temples dravidiens de l’ère Chola,

- rendre hommage à l’architecture unique du temple du Rivage,

- faire un pique-nique sur la plage immaculée de Marina Beach,

- se prélasser sur les plages de Mahabalipuram et faire le tour des temples rupestres à proximité ;

- profiter du calme et de la verdure des stations de montagne.

Quand y aller ?

Typique de l’Inde du Sud, le climat de Tamil Nadu est nettement tropical avec de faibles variations de température entre le jour et la nuit.

En été, la température se situe en moyenne autour de 38o C sans jamais descendre de 25o C. Les mois de mars à juin enregistrent une forte humidité, en plus d’être brûlants. Cette saison n’est donc pas la meilleure pour visiter l’Etat de Tamil Nadu.

Après les grosses pluies de novembre, le temps commence à se rafraîchir et le ciel est dégagé. La période de décembre à mars est alors recommandée pour partir en vacances à Tamil Nadu.

Néanmoins, l’été est une saison propice pour des voyages à motif aventureux dans les stations de montagne de Yercaud, d’Ooty ou de Kodaikanal.

Comment venir à Tamil Nadu ?

L’aéroport international de Chennai, situé à 20 km et quelques du centre-ville, est la porte d’entrée principale de Tamil Nadu pour les étrangers. Étant la première destination touristique du pays, l’Etat est desservi par plusieurs compagnies aériennes qui effectuent des vols directs vers des villes d’Europe ou d’Asie : Londres, Port Louis, Dubaï, Francfort et Singapour sont, entre autres, des destinations proposées depuis l’aéroport de Chennai.

L’État compte trois autres aéroports internationaux : l’aéroport de Tiruchirapalli, l’aéroport de Coimbatore et l’aéroport de Madurai.

Se déplacer

Pour les visites sur place, plusieurs facilités de transport sont à votre disposition :

- le train : une grande partie des territoires de l’État est couverte par le réseau ferroviaire. Prenez la gare Chennai Central si vous voulez explorer l’Inde du Nord et la gare Chennai Egmore pour voyager vers le Sud ;

- le bus : la visite des célèbres temples dravidiens se fait en bus public ou privé.

7 photos

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968