Karnataka

Le Karnataka est un État de l’Inde du Sud, bordé par la mer d’Arabie.

Tantôt pittoresque et sauvage, tantôt d’un modernisme soutenu, desforêts alpines de Kudremukh à lavie nocturne de Bangalore, des célèbres ruines de Hampi ou de Pattadakal au marché d’artisanat de Mysore, l’État du Karnataka est plus que jamaisune terre de diversité et de contraste. Cet État du sud-ouest de l’Inde accueille chaque année des milliers de visiteurs. La présence de quantité d’aires protégées, comprenant des réserves de tigres, des sanctuaires d’éléphants et des zones importantes pour la conservation des oiseaux, attire les passionnés d’écotourisme d’ici et d’ailleurs. Que ce soit pour un séjour sportif, une lune de miel en montagne ou des vacances agréables en famille, la destination du Karnataka est à l’écoute de vos envies. Ne perdez plus un instant, réservez dès aujourd’hui votre circuit pour le Karnataka !

Histoire

Les Britanniques l’appelaient « l’État du Mysore ». Les linguistes lui donnaient le sens étymologique de « terre surélevée » (karu nadu). Peu importe, le Karnataka a existé bien avant ces querelles de nom.

Trois cents ans environ avant J.-C., la région a été soumise successivement par les empereurs Nanda, Maurya et Satavahana. L’histoire nous apprend que les premiers rois autochtones furent donnés par la lignée des Kadamba et des Western Ganga. Les villes de Banavasi et de Talakad furent témoins des prémices de la civilisation du Karnataka. La région posséda un système linguistique propre à travers la kannada.

Au cours du premier millénaire, les empires les plus puissants étaient représentés par les Chalukyas, les Rashtrakutas et les Cholas. Les temples en forme de char de style purement dravidien, qui sont visibles de nos jours, datent de cette époque reculée.

Au début du xive siècle, le Karnataka a été le chef-lieu de l’empire hindou du Vijayanagar. Dans les mémoires de Niccolo de Conti, Deva Raya I, le 6e empereur du Vijayanagar, est décrit comme le plus puissant roi indien. La littérature, les beaux-arts et la musique carnatique ont atteint des sommets durant cette période. Le commerce était également florissant.

À partir de la seconde moitié du xvie siècle, l’Inde du Sud tomba aux mains des sultans Bahmani et Bijapur. Puis, au xixe siècle, le royaume de Mysore fut occupé par les officiers du gouvernement britannique.

Riche de plus de 1 000 ans d’histoire, le Karnataka a su développer une forte identité. Les empires sont révolus avec leur fausse grandeur et leur cruauté, mais la fierté régionale est restée.

Aujourd’hui

Le Karnataka est devenu un État libre en 1950. Le maharaja Jayachamarajendra Wodeyar, en signant le pacte d’adhésion, accepta de faire entrer le royaume de Mysore dans l’Union indienne. Il garda ce nom jusqu’en 1973. À la faveur d’une restructuration territoriale, les États du Bombay, du Madras et d’Hyderabad ont été incorporés dans l’Etat de Mysore. C’est alors que, nouvellement agrandi, l’État fut renommé Karnataka. Sa capitale est Bangalore, une mégalopole joyeuse et dynamique qui compte plus de 10 millions d’habitants.

Nanti de nombreux charmes, le Karnataka est une destination touristique de plus en plus recherchée. A part le circuit dans les ensembles de temples de Hampi, le tourisme écoresponsable dans les parcs nationaux a également ses partisans. La gastronomie locale, l’artisanat, la vie nocturne et les fêtes religieuses suscitent une fascination sans cesse renouvelée pour les visiteurs d’hier et d’aujourd’hui.

Principaux lieux d’intérêt

L’Etat du Karnataka abrite un patrimoine naturel et religieux de grande qualité.

Patrimoine religieux

Deux sites religieux reconnus par l’Unesco méritent absolument une visite :

- Groupe de monuments de Hampi : visiter cette magnifique ville en ruine est une attraction en soi. Hampi a accueilli la capitale du dernier empire hindou en Inde du Sud, du xive au xvie siècle, avant d’être mise à sac en 1565 lors de la bataille de Talikota et livrée à l’abandon. La majesté des temples, les bassins d’eau sacrée en gradins (pushkaranis), les fortifications massives, la finesse des sculptures de mandapas rappellent les heures de gloire du royaume de Vijayanagar et donnent une idée du style de vie riche et raffiné de la cour. Le complexe Motus Mahal, lecomplexe Vitthala et le complexe de sanctuaires Achyutaraya sont les plus belles attractions du site.

- Groupe de monuments du Pattadakal : au même titre que les monuments de Hampi, les temples shivaïtes de Pattadakal sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Pattadakal fut, au viiie siècle, une cité royale dirigée par la dynastie Châlukya. Parmi les éléments architecturaux figurent des salles à colonnes, des baies à claustra, des édifices imposants couronnés de pain de sucre… Le style de construction marie judicieusement le style dravidien de l’Inde du Sud et le style nagara, typique du Nord. Vous ne serez pas déçus de visiter les temples de Virupaksha et du Mallikarjuna.

À part ces incontournables, la balade peut se poursuivre parles temples souterrains de Badami, construits entre le v e et le vie siècle. Vous y découvrirez de saisissantes fresques taillées dans la roche, des statuettes de Shiva et de Vishnu ainsi que des piliers ornés de bas-reliefs.

Patrimoine naturel

Envie d’un retour aux sources, entre montagnes, forêts et chutes d’eau spectaculaires ? N’en doutez pas, la nature luxuriante du Karnataka exaucera vos envies.

- Station de montagne de Coorg : voici un but de promenade très recherché pour sa délicieuse verdure, ses champs de caféier, ses pics montagneux et sa faune sauvage. À proximité, le sanctuaire de Nagarhole est un terrain de jeu incontournable pour les passionnés de safari.

- les collines de Nandi : accrochées à 1 455 mètres d’altitude, les collines de Nandi du Karnataka constituent une étape obligée des randonneurs. Vous vous engagerez dans des routes tortueuses, entre vallée, gorges et pentes vertigineuses, vous visiterez des temples dravidiens et profiterez d’une vue plongeante au Tipu’s Drop… Un havre vivifiant et ressourçant, loin de l’agitation de la ville.

- la station montagneuse de Mysore : un rendez-vous des parachutistes et des amateurs de parapente.

- Le parc national de Bannerghata : ouvert en 1971, le parc allie l’enthousiasme d’un safari sur la trace des tigres blancs, des rhinocéros et des lions à l’observation des oiseaux. Plusieurs sections thématiques, dont un conservatoire de papillons, un zoo et une ferme d’éléphants, amuseront enfants et adultes. Un lieu de détente à déguster en couple ou en famille à 22 km seulement de la capitale.

- Le parc national de Kudremukh : ce grand parc de 600 km 2 a été créé à l’origine pour préserver la forêt naturelle des conséquences de l’exploitation minière. Tigres, chiens sauvages, léopards et ours lippus y évoluent en toute liberté. Le parc est surtout connu pour ses expériences d’alpinisme parce qu’il abrite le deuxième plus haut sommet du Karnataka.

Sanctuaire d’oiseaux

Longue est la liste des sites naturels pour l’étude et l’observation des oiseaux.

La réserve de Ranganathittu s’affiche en tête de liste. Formée de 6 îlots vierges, au large de la rivière Kaveri, elle est la plus vaste réserve ornithologique du Karnataka. L’ibis à tête noire, la spatule cendrée, la cigogne peinte et la cigogne asiatique à gueule ouverte s’y disputeront vos prises photographiques.

Le sanctuaire d’oiseaux de Mandagadde est aussi un oasis de calme, loin des tumultes de la ville. Des milliers d’oiseaux migrateurs fuyant l’hiver de Sibérie viennent ici pour se ravitailler et se reproduire.

Le sanctuaire d’oiseaux de Mangadi et le sanctuaire de paons de Bankapura attirent aussi les curieux d’ornithologie.

Si vous recherchez un havre de pleine nature sans aller loin, direction au sanctuaire d’oiseaux de Gudavi, sur la route Banavasi, à 16 km à peine du centre-ville de Sorab.

Monuments et musées

Les amateurs de culture trouveront également leur lot de plaisir à Karnataka. L’État surprend par la richesse de ses monuments et musées :

- le palais de Bangalore : Pourvu de tours et de tourelles crénelées, qui rappellent le style Tudor, le magnifique palais de Bangalore est une icône architecturale du Karnataka. Édifié par les Anglais entre 1874 et 1878, il fut autrefois occupé par le jeune maharaja Chamarajendra durant ses années de formation qui l’ont préparé à ses charges royales. Les enfants seront enchantés d’y découvrir un immense parc d’attractions.

- la Galerie nationale d’art moderne : amateurs d’art, ne manquez surtout pas cette adresse lors de votre passage à Karnataka. Sa façade d’ancien manoir avec un cadre de verdure reposant incite d’ailleurs à y venir. La galerie présente deux ailes : l’une expose des toiles et des œuvres d’art contemporain alors que l’autre vous fait remonter au xviii e siècle.

- le Musée des arts populaires ;

- le Musée du chemin de fer de Mysore : créé en 1979, abrite une riche collection d’objets, de gravures et de documents relatant l’histoire des chemins de fer en Inde jusqu’à nos jours.

Activités

Partir au Karnataka, c’est découvrir une destination attachante qui conjugue nature, culture et sports d’aventure . Un large bracelet d’activités est proposé :

- faire le tour des ruines antiques de Hampi, classées au patrimoine mondial de l’Unesco ;

- rendre hommage à l’élégance du palais de Bangalore, une réplique du château de Windsor ;

- visiter le palais d’été de Tipu Sultan, un bel exemple d’architecture indo-islamique du xviiie siècle ;

- explorer les villages de ferme en traversant les rizières, les plantations d’épices et de café ;

- découvrir l’héritage culturel de Mysore ;

- profiter d’une pique-nique en famille dans la station de montagne de Coorg ;

- pratiquer un sport en plein air : golf, course en canoë, rafting, karting tout terrain, parapente, parachutisme… ;

- camper à la belle étoile au parc national de Bannerghata ;

- rapporter des saris et des foulards en soie au marché artisanal de Mysore ;

- s’imprégner de l’ambiance locale au marché de Krishna Rajendra où abondent fruits, légumes frais et épices de toute sorte. Poursuivre jusqu’au marché aux fleurs ;

Quand y aller ?

Le temps est une variable fondamentale du tourisme de loisir. Pour séjourner dans l’État du Karnataka, la période de novembre jusqu’à fin mars est la plus recommandée par les guides de voyage.

En effet, le Karnataka connaît trois saisons distinctes : l’été, la mousson et l’hiver. Si la température estivale avoisine les 45o C sur les côtes, la chaleur reste modérée dans les destinations comme Bengaluru et Mysuru. En revanche, il pleut abondamment durant cette saison. La saison d’avril à juin sera donc privilégiée pour faire des vacances en montagne ou en ski à Karnataka.

Les mois de juillet à septembre recueillent un record de précipitations. C’est la saison de la mousson en Inde du Sud.

L’hiver s’installe entre novembre et mars : une période de vacances propice pour éviter les pluies intenses et les chaleurs caniculaires. Les touristes pourront visiter les temples dravidiens, contempler les mosquées ou pratiquer des activités en plein air.

Comment y venir ?

L’Etat du Karnataka est facile d’accès grâce à la présence de nombreux aéroports. L’aéroport international de Bangalore, connu également sous le nom d’aéroport de Kempegowda, est la porte d’entrée principale du Karnataka pour les ressortissants étrangers. Il est, avec l’aéroport de Mangalore, le seul aéroport de l’État qui exploite des destinations internationales.

6 photos

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968