Himachal Praddesh

Pays des Dieux, Domaine de la neige et des montagnes, Panier de fleurs du monde… Himachal Pradesh n’a pas volé ses surnoms.

Lové dans les chaînes enneigées de l’Himalaya, il partage ses frontières avec l’Haryana, le Jammu-et-Cachemire, le Penjab et le Tibet chinois. La beauté de son cadre naturel fait d’Himachal Pradesh une station particulièrement recherchée pour le tourisme de montagne ou d’aventure.

Cet État du nord-ouest de l’Inde est également réputé pour ses temples spectaculaires qui attirent une foule de pèlerins.

Tous les voyageurs sont d’accord sur cet avis : Himachal Praddesh est une destination attachante dont la visite est un réel enchantement et donne l’envie d’y revenir !

Histoire

Les archéologues datent les premières traces de présence humaine à l’âge de bronze. Entre 1500 et 500 avant J.-C., des peuples aryens ont immigré au nord-ouest de l’Inde et ont élu domicile dans les vallons les plus fertiles de l’Himalaya. C’est ainsi que le pays Himachal a pris naissance, formé de petits roitelets indépendants (les janpadas) qui se disputèrent entre eux. Vers l’an 300 avant J.-C., l’avènement de la dynastie Mauryas marqua le début d’un empire unifié.

De la domination par les Moghols, les Sikhe et les Gurkhas qui ont envahi successivement son territoire, l’Himachal s’est vu doté d’un patrimoine religieux inestimable : les rues sont emplies de pagodes à toits pentus, de temples aux motifs richement sculptés et de gompas bouddhiques. Les Sikhs ont introduit l’hindouisme, leur science de l’artisanat, leur connaissance de l’agriculture.

De l’occupation britannique à partir de la moitié du xixe siècle jusqu’en 1947, l’Himachal a su conserver des bâtiments d’exception, comme le Christ Church ou l’Indian Institute of Advanced Study, où habitaient autrefois le vice-roi et les gouverneurs de l’Inde. Les officiers anglais ont fait de Shimla leur lieu de villégiature d’été.

Une grande partie des ruines et des anciens édifices de l’Himachal Praddesh a été restaurée. Conjuguant l’architecture coloniale aux trésors indiens, l’État joue de son exotisme pour appâter les touristes étrangers.

Aujourd’hui

L’entrée d’Himachal Pradesh dans le monde moderne débute en 1948, date de la réunion des trente principautés. Il fut proclamé territoire de l’Union en 1956, avant de devenir un État fédéral avec une gouvernance locale propre en 1971. Après des années de troubles politiques, Himachal Pradesh se positionne aujourd’hui comme l’un des États les plus prospères de l’Inde. La nature est sa carte maîtresse. L’économie de la région repose sur deux piliers : l’agriculture et le tourisme.

Le marché du tourisme est en nette croissance dans l’Etat d’Himachal. Son relief extrêmement montagneux, ponctué de lacs, de vallées, de gorges, de falaises et d’écrins de verdure, est une éternelle appétence pour les randonneurs et les touristes romantiques. Fidèle à sa tradition, Himachal propose les joies du rallye, du ski et du sport extrême.

Le potentiel culturel est aussi immense : les communautés tribales préservent jalousement leurs us et coutumes ; les métiers d’artisans, loin de s’éteindre, perdurent en plein xxie siècle. Himachal Praddesh compte un nombre important de lieux de pèlerinage, où les hindous ont l’habitude de se recueillir : lesanctuaire de Shri Naina Devi Ji ou de Kajji Naga, pour n’en citer que quelques-uns.

Rien qu’en 2016 l’Office du tourisme a enregistré près de 16 millions de visiteurs sur le territoire. Le flux d’arrivées touristiques se partage essentiellement entre les stations de Shimla, deManali, de Dharmshala et de Shamba.

Lieux d’intérêt incontournables

- Viceregal Lodge, district de Shimla : un break culturel dans cet ancien palais des vice-rois de l’Inde, dont la façade présente un style écossais flamboyant. On peut découvrir à l’intérieur la carte de morcellement de l’Inde.

- Gaiety Heritage Cultural Complex : une célèbre salle de théâtre victorienne construite durant l’ère coloniale

- Bureau de sa sainteté le Daï-Lama : à Dharamsala

- Temple de Hadimba Devi, Manali : achevé en 1553, ce temple de 4 étages à pagodes vous plonge dans l’aventure mythologique des dieux hindous.

Choses à faire absolument

Himachal Pradesh est une des plus belles destinations de l’Inde où le touriste peut exaucer toutes ses envies :

- essayer une activité en plein air à Manali : vous avez le choix entre le ski, le snowboard, le héliski, le trekking, l’escalade ou l’alpinisme ;

- visiter la réserve ornithologique de Manali ;

- profiter d’une expérience nautique : faire du rafting, du ski nautique ou de la pêche ;

- pratiquer du golf dans un établissement de loisir ;

- admirer le coucher de soleil à Dalhousie ;

- goûter au madra, l’un des plats populaires de Himachal.

Bons plans cadeaux

Un voyage à Himachal Pradesh est synonyme de shopping. La région est une capitale indienne de l’artisanat : tissage, vannerie, broderie, verroterie, peinture et sculpture sur bois y sont légion. En guise de souvenirs, vous pourrez acheter :

- une moquette portant un motif de flûtes ou de fleurs de lotus,

- un thangka (peinture sur toile typiquement indienne),

- un chapeau de style himachali,

- des accessoires richement brodés comme un châle, un éventail ou un sac à main,

- un bracelet en argent ou en turquoise.

Les principaux marchés artisanaux sont ceux de Dharamsala et de Dalhousie.

Climat ?

Himachal Pradesh se caractérise par une diversité de climats influencée par l’altitude : le climat est subtropical humide dans les basses plaines du sud (450 et 900 m d’altitude), chaud et tempéré à partir de 900 à 1 800 mètres, froid et tempéré dans les montagnes comprises entre 1 900 et 2 400 m, alpin et glacial dans les hautes montagnes du Nord-est qui s’élèvent à plus de 2 500 mètres.

La meilleure période pour passer ses vacances dans l’Himachal se situe entre avril et juin, où la température est clémente. Le froid sévit particulièrement en octobre, novembre et décembre : une pause pour la plupart des touristes, mais une belle saison pour les amoureux de sports d’hiver.

Comment y venir ?

Hichamal Praddesh est accessible par air, par route ou par voie ferrée.

§ En avion : l’État d’Hichamal possède trois aérodromes internationaux. Toutefois, peu de compagnies aériennes desservent la destination. Les passagers préfèrent prendre un vol pour Chandigarh et, de là, rejoindre Hichamal en voiture ou en bus.

§ En train : venir en train à Hichamal Praddesh est une expérience intéressante. Mais le trajet peut prendre entre 6 et 8 heures, autant vous prévenir ! Vous monterez à bord du train de jouet construit par les Britanniques qui relie Kalka et Shimla (classé au patrimoine mondial de l’Unesco). Le voyage en train donnera un avant-goût des paysages pittoresques d’Hichamal Praddesh.

§ En voiture : toutes les grandes villes d’Hichamal sont faciles d’accès, grâce à un réseau routier de qualité. Le Gouvernement a lancé des lignes de bus public qui desservent à bas prix des destinations majeures comme Chandigarh, Haryana ou Delhi.

3 photos

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968