Assam

L’Assam est un État indien de 78 438 km2, situé à l’extrême est du pays. Connu pour son thé noir, ses articles de soie et sa biodiversité sauvage, il est devenu une destination touristique recherchée. Rideau sur les incontournables de l’Assam.

Si vous êtes à la recherche d’une destination nature en Inde du Nord, Assam sera une escale parfaite à inclure dans votre circuit en Inde. Poétiquement désigné « pays de la rivière rouge et des collines bleues », cet État indien voisin du Bhoutan et du Bangladesh n’a volé en rien son surnom. Entre safari en jeep, trek d’exception dans les chaînes himalayennes, visite d’exploitations de thé ou balade spirituelle sur le fleuve de Brahmapoutre, la nature vous entonnera un poème inédit. Le rhinocéros à une corne dans le parc national de Kaziranga n’est que l’avant-goût de votre aventure dans ce bout d’éden sauvage au nord-est de l’Inde. Effectivement, les touristes auront la joie d’apprendre que voyager à Assam, c’est partir à la rencontre d’une méga-biodiversité parmi les plus riches au monde. Assam, c’est une promesse d’aventure… dont vous seuls décidez les meilleures étapes !

Histoire

Assam est auréolé de fables et de légendes. La fondation de Guwahati serait le résultat d’un caprice du démon Narakasura. Kamadeva, le dieu hindou de l’amour, aurait vu le jour à Kamrup, un district de l’Assam. La victoire de Krishna sur Naraka a été rapportée dans le livre épique du Mahabharata.

Durant l’Inde antique, l’Assam faisait partie intégrante du royaume de Kamarupa. Ayant établi son siège à Guwahati, ce royaume historique a conquis toute la vallée du Brahmapoutre, puis s’est étendu jusqu’aux frontières du Bangladesh actuel, en s’emparant des districts de Dhaka et de Mymensingh.

De la fin du xiie siècle jusqu’au xviiie siècle, les Chutyas, les Ahoms et les Kochs se sont disputé pour prendre le contrôle de la région. Les Ahoms ont la réputation d’être des farouches guerriers ; ils ont lutté pour protéger l’Assam et le Bengale du Nord des invasions mogholes. Garghaon, la capitale du royaume Ahom, a été provisoirement soumise aux Musulmans entre 1662 et 1663. La domination moghole n’a jamais pu compter le territoire assamais dans ses conquêtes.

L’année 1834 est à jamais gravée dans les mémoires : elle marque l’avènement de la culture du thé sur l’État d’Assam comme dans tout le sous-continent indien. Les Britanniques ont mené des recherches expérimentales à Londres pour mieux comprendre le Camellia sinensis. C’est ainsi que, durant l’occupation coloniale, l’Assam prospéra activement grâce à la production de thé. Une fierté maintenue jusqu’à maintenant !

Aujourd’hui

Après l’effondrement de l’Empire britannique des Indes, l’Assam est devenu un État indépendant en 1947. A l’origine, il était composé de l’Assam actuel, de l’Arunachal Pradesh, du Meghalaya et du Nagaland. Plus tard, ces territoires s’étaient affranchis pour former une gouvernance propre.

Dispur est la capitale officielle, mais Guwahati est sans conteste le principal centre économique, politique et culturel de l’Assam. Elle présente aujourd’hui l’image d’une ville en plein développement, essayant d’oublier les violences et les tensions ethniques qui ont sévi derrière ses murs.

Le voyageur découvrira des temples hors du commun où vibre la culture hindoue, où les fidèles adressent des prières, des louanges et accomplissent des rituels vieux comme le monde.

Les férus d’histoire déambuleront parmi les ruines archéologiques de Mandan Kamdev, à Kamrup, où le glorieux passé de la dynastie Pala continue de rayonner.

L’artisanat est aussi un sujet fantastique de curiosité. Dansle petit village de Sualkuchi, les habitants pratiquent le tissage de la soie depuis l’aube de l’humanité, un métier transmis de père en fils. Depuis l’élevage des mûriers jusqu’à la filature, en passant par la récolte des cocons, la sériciculture n’aura plus un secret pour vous !

Dernière attraction mais non la moindre, le tourisme vert dans les parcs nationaux comble les amateurs de safari de tout âge. Plus que jamais, l’Assam est une destination de vacances pour tous les goûts !

Sites d’intérêt à voir et à visiter

Destination majeure en Inde du Nord , l’Assam aligne un joli ensemble de parcs, de musées, de lieux saints et de curiosités culturelles.

Lieux saints

- le temple de Kamakhya : érigé en hommage à la déesse mère Kamakhya Devi, le temple est un site de pèlerinage renommé pour les Hindous. Une visite guidée de ce temple vous introduira à la légende poignante de Shiva et de Shakti. En effet, Shati était chérie de Shiva, mais le divin prétendant n’était pas dans les petits papiers de son beau-père Daksha, qui n’accepta pas leur union. Lors d’un sacrifice yajna que Daksha organisa en l’honneur de Vishnu, les deux époux furent humiliés de n’avoir pas été convoqués. Shati, prise de colère, se jeta dans le feu sacrificiel, et le temple de Kamakhya marque l’endroit où seraient tombés l’utérus et le vagin de la déesse. Depuis, des milliers d’hindous se rendent au temple, devenu le symbole de l’énergie féminine et de la fertilité.

- le temple de Janardan : même si le pèlerinage ne vous dit rien, vous déambulerez avec plaisir dans ce magnifique temple de Vishnou qui fait face au fleuve de Brahmapoutre, entre les vallons et les collines boisées. La douceur des paysages, la touchante spiritualité et le va-et-vient des barques colorées dans la rivière donnent au temple un cadre magnifique et romantique.

- le temple de Sukreshwar : bâti sur la colline du même nom, le temple de Sukreshwar écrase la ville par sa majestueuse façade. Une promenade en bateau sur le fleuve de Brahmapoutre permettra d’admirer le temple, les rituels pratiqués sur les ghâts ainsi que d’écouter les chants de pujas.

- le temple de Navagraha : datant de la dynastie Ahom du xviiie siècle, le temple de Navagraha est un haut-lieu de l’astronomie hindoue.

Patrimoine naturel

- l’île de Majuli : un lieu empreint de calme et de sérénité, idéal pour les vacances en amoureux en Assam ;

- le parc national de Kaziranga : le célèbre parc est un rendez-vous incontournable des fous de safari. Son classement au patrimoine mondial de l’Unesco est totalement mérité, le parc se vantant d’accueillir la plus grande concentration de rhinocéros à une corne et de buffles sauvages au monde. Par ailleurs, il est reconnu comme une zone importante pour les oiseaux et la biodiversité.

- la réserve de tigres de Manas : Traversé par la rivière du même nom, le parc de Manas est l’un des sanctuaires naturels les mieux préservés de l’Inde. Il propose une diversité d’animations comme le rafting, la course en canoë, l’observation des éléphants, des tigres, des colonies d’outarde du Bengale et bien d’autres oiseaux, sans oublier l’incursion dans le palais d’été du roi du Bhoutan.

- le parc national Nameri : très prisé des touristes, le parc de Nameri est un paradis pour les amateurs d’oiseaux ou de pleine nature.

- le sanctuaire faunique de Pobitora : en partant de Guwahati, les touristes roulent à peine plus de 2 heures pour atteindre Pobitora, un site foisonnant de vie sauvage. Le rhinocéros à une corne est ici la grande vedette, mais vous croiserez également des léopards, des sambars, des cerfs aboyeurs, ainsi qu’une large variété d’oiseaux migrateurs qui festoient près des vasières et des marais.

Autres magnifiques places

- Assam State Museum : le musée d’État a ouvert ses portes en 1940. Les curieux d’histoire, d’artillerie, d’objets d’art, de sculptures ou de documents épigraphiques y trouveront tout à fait leur lot de divertissement. La collection du musée offre un morceau important de l’histoire de l’Inde du Nord.

- Nehru Park : ce parc paysager se trouve en plein cœur de Guwahati. L’attraction majeure du parc est le Rock Garden, dans lequel il faut admirer les 45 sculptures en béton d’hommes et de femmes dansants. Un lieu de promenade idéal pour trouver une bouffée d’air frais à proximité de la ville.

- Le centre de recherche du thé à Tocklai : si vous en avez le temps, ne passez pas à côté de ce bâtiment iconique pour apprendre comment le thé se cultive, se récolte, se transforme et se consomme dans la société indienne.

A faire absolument sur place

- visiter des parcs nationaux ;

- capturer en photo le rhinocéros à une corne, l’ambassadeur de la faune assamaise ;

- faire une balade en compagnie d’éléphants (pas sur leur dos) ;

- s’essayer à une activité en plein air : rafting en eaux vives, kayak, tyrolienne, baignade dans les piscines naturelles… ;

- découvrir la richesse et l’authenticité de la cuisine locale ;

- faire un circuit spirituel sur le fleuve de Brahmapoutre.

Climat

Le tourisme en Assam est tributaire des caprices de la météo. Évitez de partir pendant la mousson, qui débute en juillet et prend fin en octobre. La région est à la merci de fortes inondations durant cette saison, sans parler des risques de glissements de terrain.

Si vous voulez voyager par temps sec, avec des températures clémentes, privilégiez l’hiver pour y aller. Même si les matinées sont brumeuses, le soleil se montre en milieu de journée. D’octobre à mars, il fait frais ou légèrement frisquet, mais le thermomètre ne descend jamais en dessous de 6 o C (entre 8o et 20o C).

L’été est marqué par les premières pluies de mai et se termine au mois de juillet. La température varie entre 32o et 38o C. Bien que cette chaleur paraisse torride aux yeux d’un Européen, l’Assam jouit d’un été plus modéré par comparaison avec les autres provinces de l’Inde.

Comment venir à Assam ?

Pour atteindre le pays du fleuve rouge et des collines bleues, les touristes étrangers doivent passer par l’aéroport international de Guwahati, baptisé également aéroport Lokpriya Gopinath Bordoloi, du nom du premier ministre en chef de l’Assam. Il se trouve à 21 km seulement de Guwahati, la plus grande ville de l’Assam.

Si vous envisagez de faire un circuit en Inde du Nord, en sillonnant l’Assam, le Rajasthan, le Bengale-Occidental ou le Manipur au cours d’un même voyage, sachez que l’aéroport de Guwahati est relié aux villes majeures de l’Inde par plusieurs vols réguliers.

Les aéroports domestiques comme l’aéroport de Mohanbari à Dibrugarh, l’aéroport de Lilabari à Lakhimpur ou l’aéroport de Salonibari à Tezpur permettent également d’atteindre l’État de l’Assam depuis les grandes villes indiennes (Kolkata, Delhi, Mumbai, Bangalore…).

8 photos

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968