Delhi

Delhi,la capitale de l’Inde, amalgame le charme d’une petite cité et le dynamisme des grandes agglomérations d’Europe. Théâtre d’une émulation culturelle au fil des siècles, cette ville vieille de 3 000 ans reflète parfaitement le côté éclectique de l’Inde. Ici, les traditions se perpétuent dans un environnement devenant de plus en plus moderne.

Histoire

Edifiée sur l’ancien site de la ville d'Indraprastha en 1450 av. J.-C., à la lisière de la rivière Yamuna dans l’Inde du Nord, Delhi abrite la capitale d’Inde « New Delhi ». La cité se place à la croisée des principales routes commerciales partant du nord-ouest du Sous-Continent vers les plaines du Gange.

Jadis, plusieurs dynasties indiennes ont fait de cette ville leur capitale, pour ne citer que l’empire moghol en 1526, après la défaite du sultan de Delhi face au prince Bâbur. À l’époque, la dynastie victorieuse installa sa capitale dans le Vieux Delhi, une proéminence qui ne prit fin qu’en 1707, après que les Moghols ne capitulent face aux Marathas.

À l’aube du XXe siècle, durant le Raj britannique, l’empire anglais décida de transférer son siège principal auparavant établie à Calcutta, au sud de la vieille ville et baptisa le site « New Delhi ». Après la déclaration de l’indépendance de l’Inde, la nouvelle cité devint la capitale officielle du pays, hébergeant les grandes institutions du gouvernement, dont le Parlement.

Possédant sa propre assemblée législative, le territoire de la Capitale nationale de Delhi comprend cinq administrations municipales : New Delhi, Dehli Nord, Delhi Sud, Delhi Est et le Cantonnement de Delhi. En 2015, l’agglomération de la ville recense 25 millions d’habitants, la plaçant à la quatrième position des villes les plus peuplées du monde.

Aujourd'hui

Depuis sa fondation par les Pândavas à la période britannique, en passant par les dynasties successives, Delhi n’a cessé de se développer et de s’étendre avec la construction de nouveaux bâtiments royaux sur sa périphérie. Ainsi, le patrimoine architectural de la ville compte plusieurs édifices datant de différentes époques et dynasties.

Parmi les sites à visiter en premier lieu se trouve le Red Fort. Jalonnant le fleuve Yamuna, cette citadelle est ceinturée par des murs de grès rouges se déroulant sur 2.4 km de long. Sa fondation remonte à 1638 durant le règne de l’empereur Shâh Jahân. Aurangzeb résida dans ce fort de caractère pendant l’occupation moghole. Le monument est desservi par le Lahore Gate situé en face du marché Chandni Chowk. Le portail franchi, vous vous retrouverez dans le bazar couvert de Chatta Chowk. En continuant votre visite, vous verrez défiler la salle des audiences publiques baptisée Diwan-i-Am, ainsi que la salle des audiences privées nommée « Diwan-i-Khas ». Ces pièces étaient dédiées aux rencontres entre l’empereur et ses sujets ayant des réclamations à transmettre. Tous les soirs, le fort est le théâtre d’un spectacle de son et de lumières rendant hommages aux évènements marquants de l’histoire de l’Inde.

Un autre monument digne d’intérêt, la Tour de Qutub dresse fièrement sa façade patinée par le temps au sud de la capitale. Bâti en 1199 par le sultan Qutub-ud-din Aibak et achevé par son successeur, cet édifice possède un minaret culminant à 72.5 m de hauteur. En son sein, vous découvrirez une vieille mosquée ainsi que des tombeaux anciens.

Desservant la voie royale « Rajpath », l’Indian Gate a été construit en hommage aux soldats abattus lors de Première Guerre Mondiale. La flamme éternelle brûlant sous cet arc de pierre de 42 m de hauteur perpétue le souvenir des militaires morts sur le champ de bataille. Pour poursuivre votre tour des attractions touristiques à Delhi, rendez-vous à l’observatoire Jantar Mantar. Ce site doit sa fondation au maharajah de Jaipur Jai Singh II. Les astrologues de l’époque se servaient d’instruments en brique pour observer les mouvements des planètes, de la lune et du soleil.

Hormis ses sites pittoresques, Delhi recèle des perles architecturales plus récentes, pour ne citer que le temple du Lotus datant de 1986. Dessiné par l’architecte Faribuz Sabba, ce temple constitue un vaste sanctuaire de la jeune religion Bahaï. Le Rashtrapati Bhavan figure également parmi les bâtiments à Delhi. Il s’agit de la résidence officielle du président du pays. Achevée en 1929, cette demeure se distingue par son architecture mixant les inspirations mogholes et occidentales. Couvrant pas moins de 130 hectares, la résidence compte 340 salles. Ouvert entre mi-février et début mars, son jardin constitue un lieu de prédilection pour les amateurs de farniente et de flânerie.

Capitale historique, mais également centre culturel, Delhi attire les artistes des quatre coins du monde. D’octobre à mars, la cité s’anime au rythme des évènements culturels et artistiques en tous genres, entre autres le festival de musique et de danse au Qutub Minar se déroulant d’octobre à novembre chaque année.

Les gastronomes trouveront aussi leur bonheur dans cette ville aux milles facettes. Parmi les plats faisant la renommée de Delhi, goûtez au tandoori chicken ou le tandoori rôti servis dans une ambiance conviviale chez les dhabas. Côté shopping, vous avez le choix parmi un large éventail de boutiques, proposant des articles de marques internationales tout comme des objets d’artisanat local. Des bijoux aux tapisseries, en passant par les saris, les offres sont diversifiées avec des prix modérés.

Climat

Delhi est sujette à un climat subtropical humide chaud avec hiver sec. La température y affiche une moyenne de 24.7°C sur toute l’année, avec des avoisinant les 721.2 mm**.**

Comment s'y rendre

Par voie aérienne, Delhi est desservie par l'Aéroport international Indira Gandhi. Un réseau routier ainsi que différentes lignes ferroviaires relient la cité aux grandes villes d’Inde.

Comment se déplacer

Pour vos déplacements à Delhi, vous avez le choix entre les voitures de location, les taxis, les bus ou les rickshaws. Bien entendu si l’envie vous prend, vous pouvez également explorer la ville à pieds.

Que faire à Delhi ?

  • Programmer une visite des sites historiques de la ville
  • Se promener en rickshaws
  • Déguster les plats régionaux
  • S’adonner au shopping dans les marchés
  • Regarder les festivals artistiques entre octobre et mars, etc.