Aihole

Aihole est connu pour sa profusion de temples anciens façonnant un paysage des plus pittoresques. Ce petit village situé à environ une cinquantaine de kilomètres au nord de Badami constitue une étape agréable pour se dépayser et découvrir l’architecture médiévale en Inde.

Histoire

Autrefois appelé Ayyavoḷe et Aryapura sur des inscriptions anciennes, Aihole a été établi comme la première capitale de la dynastie Chalukya en 450. Le village recèle environ 125 temples en pierre comprenant des structures expérimentales réalisées par des artisans de la période Chalukyan. La cité est considérée comme un berceau de l’architecture rupestre hindoue. Non loin d’Aihole, à proximité des collines de Meguti, se trouve le site de Morera Angadigalu abritant un grande nombre de kystes datant de la période préhistorique. Ce lieu aurait été un agraharam. Quelques édifices en briques de l’époque pré-Chalukyan ont également été identifiés au cœur du village.

Aujourd'hui

Sur les rives de la rivière Malaprabha, dans le nord du Karnataka, Aihole recèle un vaste site archéologique comptant une centaine de temples. Ces édifices reflètent parfaitement les prouesses de l’architecture médiévale hindoue. Parmi les monuments notables, découvrez le temple de Durga Gudi, qui figure parmi les temples anciens ayant joué un rôle majeur dans l’évolution de l’architecture rupestre dans l’Inde du Sud.

Autour du village d’Aihole, se déclinant en différentes formes et tailles, les temples de pierre érigés à partir VIe siècle arborent fièrement leur façade pittoresque. De par leur authenticité, ces monuments attirent les passionnés d’architecture et les historiens. D’ailleurs, c’est à ces édifices de caractère qu’Aihole doit son potentiel touristique. Et si les temples de Lad Khan et de Durga Gudi attirent la majorité des visiteurs, d’autres sanctuaires plus petits sont dispersés dans le village, attendant au calme d’être découverts.

A l’ouest du site de Ravana Phadi, vous trouverez le temple de Huchimalli érigé dans un style d’architecture nagara. L’édifice se dresse courageusement à l’écart des autres monuments. Le site est desservi par un petit mandapa accessible par un pas de marche. Passée l’entrée, vous remarquerez que les murs du temple sont empreints de simplicité. Ce sont les motifs complexes du sanctuaire effilé qui font toute la différence. Une groseille vient plafonner les sculptures, n’étant pas sans rappeler l’amalaka qui forme le shikhara, un aménagement typique des temples issus du style nagara. Visible depuis chaque coin de rue d’Aihole, le temple de Meguti trône au sommet d’une colline. Ce monument abrite une épigraphe populaire : « l’inscription d’Aihole ». Cette gravure a permit de retracer de nombreux évènements historiques de l’époque Chalukyan. Ecrite en sanskrit en se servant du script Kannada, le lettrage mentionne la lignée complète des souverains Chalukya. Elle décrit la défaite de Harshavardhana face à Pulikeshi II, ainsi que la victoire des Chalukyas contre les rois Pallava. L’inscription comporte également une mention de Kalidasa, ce qui a permit aux historiens d’identifier un indice approximatif de la chronologie de l’illustre poète. En descendant de la colline, vous apercevrez une série de petits temples blottis entre les maisons des villageois. Leur architecture mélange les styles nagara et dravidienne, bien que certains semblent ne s’inscrire dans aucun registre spécifique.

De l’autre côté du village, l’ensemble des temples Galaganatha domine la rive du fleuve Malaprabha. Le complexe peut paraître dans un premier temps comme un arrangement aléatoire des façades restaurées par l’Enquête archéologique d’Inde. Néanmoins, quelques portes finement ouvragés prouvent que ce site détient bel et bien des pierres architecturales authentiques, visibles nulle part ailleurs dans le village d’Aihole. Des murs de grès patinés par le temps aux vestiges des anciens sanctuaires, en passant par les mandapas pilés, le complexe de temples de Galaganatha témoigne du riche passé de la cité.

Climat

Aihole se place dans une région subissant un climat de steppe, de type BSh en considérant la classification de Köppen-Geiger. De ce fait, les pluies y sont faibles sur toute l’année. On y enregistre des précipitations annuelles moyennes de 661 mm. En ce qui concerne la température, la moyenne est de 26.1 °C.

Comment s'y rendre

Aihole se situe à une heure environ de route de Badami qui est la ville la plus proche. Cette dernière se trouve à 500 km de Bangalore. Des bus font régulièrement la navette entre les deux cités. Badami est également reliée à Hubli, 130 km, par voie terrestre.

Pour effectuer le trajet de Badami à Aihole, vous avez le choix entre prendre un bus local ou engager une voiture de location.

Comment se déplacer

Le meilleur moyen de locomotion pour visiter le village d’Aihole demeure sans conteste la marche. En effet, cette cité et ses temples se découvre mieux lors d’une balade à pieds. La région est également propice à la randonnée. Ainsi, pensez à emmener des chaussures de marche, des vêtements légers et une casquette si vous prévoyez de passer par Aihole.

4 photos

Bonjour

Je suis Anukriti de "Active India Holidays". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+91 11 2561 3968