Manger en Inde

L’inde est un pays vibrant et diversifié avec des états qui présentent une culture, des traditions, une langue et un mode de vie propre à chacun. C’est sans surprise que chaque état dispose de sa propre cuisine régionale basée sur les produits saisonniers disponibles, le bétail ainsi que sur l’influence de la culture et l’aspect religieux.

La cuisine indienne fête les sens et se caractérise par un grand nombre d’épices et de saveurs.

Les produits issus des potagers souvent proches des villes, demeurent très frais et font partie intégrante de l’alimentation en Inde.

Les hindous respectent la vache : on ne mange pas de bœuf. Le porc, lui, est proscrit pour les musulmans : la charcuterie ne figure pas au menu. Enfin les bouddhistes et les jaïns respectent toute forme de vie. En conséquence, la cuisine végétarienne occupe une place de choix. Les amateurs de plats carnés pourront déguster du poulet, de l’agneau, du mouton et dans une moindre mesure, de la chèvre.

Les zones proches des côtes offrent de savoureux plats de poisson. Quant aux épices, plus on se déplace vers le sud, plus ils prennent de l’ampleur.

Le riz

Base de l’alimentation indienne (500 gr, voire un kilo par repas et par personne sont courants) il vous sera servi largement. Cuisiné au naturel ou avec des épices, il est incontournable dans tout le pays.

Les curries

Sous cette dénomination générique, se cache de savants mélanges d’épices propres à chaque cuisinier : cumin, cardamome, graines de coriandre,  garam masala, gingembre, piment de cayenne, tamarin, curcuma, safran, paprika… autant de saveurs adroitement mélangées pour composer des marinades savoureuses.

Les curries se retrouvent dans une grande majorités de plats indiens. Certains sont plus épicés que d’autres mais apportent des saveurs propre à l’Inde.

Les tandooris

Le tandoor est un four en terre cuite, plus particulièrement utilisé au Penjab au nord de l’Inde. Chaque famille possédait un four de ce type. On y faisait cuire le pain (naan ou chapati), le poulet et l’agneau, voire le poisson.

Les viandes (poulet tandoori, agneau, poisson) enduites de yaourt mélangé de poudre d’épices, marinent une nuit, avant d’être mises à cuire dans le tandoor. Le tandoori peut se servir avec des plats rafraichissants, yogurt ou lait de coco.

Les pains

Nombreux et variés, n’hésitez pas à tous les goûter : naan, chapati, paratha, puri… Cuits à la poêle, au four, au tandoor, voire frits (puri) ils occupent une place presque égale à celle du riz.

Le Dhal (ou Dal)

Curry de lentilles et de légumes secs, il peut se cuisiner avec près de 60 sortes de légumes différents. Les indiens en raffolent. Avec le riz, il constitue le grand plat populaire : le Dhal baht, soit du riz (baht) et des lentilles. Servi dans une grande assiette (le Thali) il peut être accompagné ou pas de quelques morceaux de viande ou de poisson.

Le Chai

Boisson incontournable dans tout le sous continent indien, le chai (thé au lait sucré) peut être une boisson parfaitement désaltérante ou surprenante. Servi parfois avec des épices (Cachemire, Rajasthan), les indiens le consomment sans modération. Autrement vous pourrez boire du thé noir, plus classique mais aussi plus insipide.

Les bières

Ces dernières années, de nombreuses brasseries ont vu le jour. Servie dans des bouteilles imposantes de 70 cl, la bière constitue une boisson de luxe (son prix est largement supérieur à celui d’un simple repas) largement consommée par les classes moyennes supérieures.